C’est quoi la loi anti-gaspillage ?

La loi anti-gaspillage a été promulguée le lundi 10 février 2020. Elle a voulu mettre en place des moyens d’action écologiques afin de protéger l’environnement. Sa spécificité réside dans le fait qu’elle ne vise plus seulement les producteurs, mais concerne également les consommateurs. En gros, elle peut être assimilée à une économie circulaire. Ci-après les grandes lignes de ladite loi.

Vers le renforcement de la limitation de l’utilisation des plastiques

Depuis quelques années, l’État français, soucieux de la protection de l’environnement a voulu limiter l’utilisation des emballages plastiques. Dans cette récente loi anti-gaspillage, le législateur met l’accent sur l’utilisation des plastiques réutilisables. Il s’agit d’un système de recyclage. Cette loi mobilise les citoyens à recueillir les bouteilles de plastique et à ne pas les jeter n’importe comment. Elle vise également l’arrêt de la distribution des bouteilles d’eau en plastique à partir de 2021.

Il faut noter que cette loi a des objectifs à long terme. En effet, les parlementaires ont exprimé leur opinion par l’intermédiaire d’un vote. Ils ont décidé par la suite de bannir définitivement les emballages en plastique, une initiative qu’ils pensent réaliser dès 2021. Les supermarchés, les fast-foods, ainsi que les restaurants sont les plus concernés. Il leur est conseillé d’octroyer à leurs clients des sacs et des ustensiles réutilisables.

Un combat contre le gaspillage pour un environnement plus sain

La loi anti-gaspillage veut lutter contre la mise en décharge les produits non alimentaires invendus. Les producteurs d’habits, de produits de beauté, et de marchandises électroniques doivent limiter leurs stocks. S’il en reste, les entreprises doivent en faire des donations ou sont dans l’obligation de les recycler. Quant aux médicaments, les recherches ont prouvé qu’il existe des médicaments remboursés qui ne sont même pas consommés par les patients. Le but est de leur octroyer ces médicaments à l’unité.

Concernant les tickets de caisse et les cartes bancaires, cette loi prévoit de mettre fin à leur impression. Ces mesures sont prises dans l’intérêt de la préservation de l’environnement. Elles seront applicables à partir de septembre 2020.

L’information des consommateurs par l’étiquetage des caractéristiques des produits vendus

À partir du 1er janvier 2021, les consommateurs auront droit à des produits qui indiquent leurs durées de vie. C’est-à-dire que leurs taux de répétabilité seront mentionnés sur les étiquettes. Les appareils électroménagers et électriques sont les plus concernés. Chaque information sur les pièces détachées y sera inscrite. Ceci permettra à l’acheteur de connaitre l’indice de répétabilité du produit qu’il souhaite acquérir. Il y aura également des renseignements sur la disponibilité de ces pièces détachées au cas où l’acheteur devrait procéder à la réparation. Cette loi anti-gaspillage montre vraiment son caractère futuriste en voulant protéger l’environnement, mais surtout la génération à venir.

Acheter des pièces de charrue chez un spécialiste en ligne
L’essentiel de l’alimentation pour vos bovins