Quelles sont les aides financières pour les agriculteurs ?

Pour développer un pays, l’agriculture est l’un des secteurs qu’il faut promouvoir. Mais faute de fonds et de soutien, les gens sont de moins en moins réticents à l’idée de se lancer dans ce domaine. Pour y remédier, l’État et quelques organismes privés ont décidé d’octroyer des aides financières pour les agriculteurs.

Les aides à l’installation des jeunes agriculteurs : le AITA

L’État favorise davantage l’accès des jeunes dans le secteur agricole. C’est pourquoi, il lance des aides financières pour les agriculteurs.

L’Accompagnement à l’installation et la transmission en agriculture ou AITA est un programme destiné aux jeunes agriculteurs, porteurs de projets. Son objectif est de favoriser la croissance agricole dans le pays et surtout, de faire participer les jeunes au développement durable.

Le programme AITA permet aux jeunes de bénéficier d’une aide financière pour la réalisation et l’installation de leur projet. Il inclut également un accompagnement complet, de la création jusqu’au développement de l’exploitation. Néanmoins, pour en bénéficier, il faut remplir certains critères.

Tout d’abord, cette aide n’est accessible qu’aux ressortissants de l’Union européenne. Pour en profiter, il faut se renseigner auprès de la direction régionale.

Ensuite, le programme est destiné pour les jeunes de 18 à 40 ans et qui dispose d’une capacité agricole. (diplôme en agronomie ou en agriculture, etc.)

Enfin, il privilégie surtout les projets à caractère écologique et économique, c’est-à-dire ceux qui sont soucieux de l’environnement et du développement durable. (générateurs d’emploi, …)

Le Fonds Européen Agricole pour le Développement Rural : FEADER

Le Fonds Européen Agricole pour le Développement Rural ou FEADER est l’une des aides financières pour les agriculteurs ruraux. La plupart des agriculteurs sont des paysans. Ils vivent dans des zones rurales et épargnées par la modernisation. Ils manquent souvent de fonds pour développer leur exploitation. Pourtant, ils sont les premiers fournisseurs des produits agricoles que les gens consomment.

Consciente de leur importance, l’Union européenne a décidé d’octroyer des aides en faveur de ces derniers. Ses buts sont notamment de favoriser la compétitivité agricole, d’assurer la gestion durable des ressources naturelles et de promouvoir l’équilibre de développement territorial.

Comme pour le AITA, le FEADER est placé sous la responsabilité de la région. Les bénéficiaires peuvent donc faire la demande de financement auprès de la région où il est rattaché.

Le crowdfunding agricole

Les subventions et aides financières octroyées par l’État ne suffisent pas toujours pour promouvoir le secteur agricole. C’est pourquoi, on a inventé le système du crowdfunding agricole. Il s’agit d’un placement d’argent en faveur de l’agriculteur. Il va bénéficier d’une avance auprès de particuliers qui souhaitent s’investir dans son projet. Il a un délai précis pour la rembourser. Le remboursement peut se faire soit en numéraire (paiement de la dette avec un taux d’intérêts ou possession d’une part sociale), soit en nature (obtention d’une part des produits agricoles).

Acheter des pièces de charrue chez un spécialiste en ligne
L’essentiel de l’alimentation pour vos bovins